05/08/2010

CANNES DE COLLECTIONS, ARMES & LEGISLATION

 

Canne,bâton,législation,arme prohibée,canne-épée,canne-dart,arme blanche,interdiction,

 

La législation au sujet des "cannes-armes" ou "cannes armées" est très ancienne. Très vite, les autorités ont remarqué le danger particulier de ces nouvelles armes. C'est en fait l'arme dissimulée et son effet de surprise qui ont toujours été soulignés.

Aujourd'hui encore, les cannes de ce type sont prohibées de ce fait.

Je rappelle que la loi vise la fabrication, l'achat, la vente et la détention.


Je reviendrai, d'une manière plus explicite, sur ce sujet très prochainement.

En effet, ces lois concernent aussi notre pays et bien que un peu plus précises qu'hier, on peut déplorer un "flou" persistant qui ne facilite pas une bonne compréhension de celles-ci.

 

Voici un document intéressant, daté du 6 mai 1782.

C'est un décret genevois qui interdit le port de telles cannes ou armes secrètes.  Précisément, Il souligne le côté secret de ces armes, quelles qu'elles soient, ainsi que le port de grands manteaux qui peuvent créer un effet de surprise.

Décret génevois - détail blason-devise.jpg

La phrase latine "POST TENEBRAS LUX"  qui veut dire "Après les Ténèbres, la Lumière" est devenue

la devise calviniste et fut choisie ensuite par toute la réforme protestante ainsi que par Genève, la ville d'adoption de Jean Calvin.

Décret Genevois XVIIIè S. blog.jpg

 

°°°

 

Décret Genevois XVIIIè S-détail texte..jpg


 

°°°

Autres exemples, du XIXème siècle, provenant des archives de la ville de Nantes

 

 

.

.

CANNES-Arrêté contre les cannes-1838-archives Nantes-b.jpg


°°°

 

CANNES-Arrêté contre les cannes-1838-archives Nantes.jpg

°°°

La Belgique
----------------

Armes prohibées

  • - les mines antipersonnel et les armes laser 
  • - les armes incendiaires, comme les lance-flammes
  • - les armes qui sont conçues exclusivement à usage militaire, comme les armes à   feu automatiques, les grenades et les roquettes
  • - les couteaux à cran d'arrêt et à lame jaillissante (aussi appelés "stylets"), les couteaux papillon, les couteaux à lancer, les shurikens (étoiles à lancer), et les coups-de-poing américains
  • - les armes blanches qui prennent l'aspect d'un autre objet, comme un couteau dissimulé dans une ceinture (les armes blanches sont notamment toutes sortes d'armes tranchantes et d'armes perçantes)
  • - les massues et les matraques
  • - les cannes à épée et les cannes-fusils qui ne sont pas des armes décoratives historiques, par exemple des cannes ou des parapluies dissimulant une arme d'estoc ou une arme à feu et qui n'ont pas de valeur historique manifeste
  • - les armes à feu adaptées pour pouvoir être dissimulées, les armes à feu dissimulées dans un autre objet ou les armes à feu qui ne présentent plus les caractéristiques décrites dans l'autorisation (par exemple, un fusil dont le canon a été scié)
  • - les engins portatifs permettant d'inhiber les personnes au moyen d'une secousse électrique
  • - les aérosols et les sprays d'autodéfense
  • - les fusils pliants d'un calibre supérieur à 20
  • - les nunchakus : ce sont des armes formées de deux bâtons reliés par une chaîne. On les voit surtout dans les films d'arts martiaux. Ces armes sont également interdites pour la pratique de sports de combat orientaux
  • - les silencieux (montés ou non sur une arme à feu), les lunettes de visée nocturne, le matériel de visée projetant un rayon, les chargeurs à capacité trop grande
  • - certaines munitions

 

Les poignards, les couteaux-poignards et les couteaux pliants munis d'un mécanisme de blocage non automatique ne sont plus interdits. Par contre, vous devez donner une raison valable pour pouvoir porter ces armes.

 

 

ATTENTION !

 

Comme vous ne pouvez pas détenir d'armes prohibées, vous ne pouvez pas non plus les acheter, les vendre, les fabriquer, les réparer, les transporter, les porter, ... Il est également interdit de faire de la publicité pour ces armes.

 

Si une infraction est constatée, les armes prohibées sont saisies, confisquées et détruites, même si elles n'appartiennent pas au condamné.


°°°